SOPHIE BRAGANTI

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_Braganti

Pourquoi tout ça ?

Dans l’atelier de Laurent Chabot à Pantin

Des centaines de textes pour / avec des artistes vivants (Mais certains sont morts et leur galerie / galeriste aussi). Je les ai écrits et j’en écris encore. C’est pour moi une manière d’aller au fond des choses quand un travail attire mon attention. Au-delà de l’attention, de la curiosité ou de la séduction ou du rejet, certaines oeuvres me travaillent. Des fois des années sans que je puisse en dire deux mots. Je laisse alors le temps faire le boulot. Je découvre, je recouvre, me déplace dans les ateliers, lis, échange, me déplace au contact des expositions le plus possible et ça vient. Le sens, les mots tissent des réflexions, des rapprochements, des analyses (plus ou moins empiriques), de la pensée, du sensible, de l’invisible.

Dans l’atelier de Gregory Forstner à Brooklyn

Alors, j’essaye ça : donner des clés, des pistes, ouvrir des fenêtres, permettre le contact, créer des ponts, rendre accessible ce qui trop souvent laisse derrière la porte. Et cela, j’entends le faire sans vulgarisation démagogique. Je ne cherche pas en rendre mon travail ou celui d’un autre populaire. Ni à faire du prosélytisme. Cela échappe. Juste ouvrir. Partager. Rendre les travaux et les êtres un peu moins seuls.

Dans l’atelier de Patrick Lanneau à Berre-les-Alpes

Depuis les années 80 mes textes ont existé. Des centaines. Dans des livres, revues, journaux, magazines, catalogues, plaquettes. Puis les textes ne sont pas vraiment diffusés ou pas lus, disparaissent, s’effacent : un catalogue à la poubelle, des cartons qui dorment dans les musées, des revues dans des cartons, de trop petits tirages confidentiels (les collaborations à travers les livres d’artistes), des sites qui implosent…

Sorties d’atelier avec Gérald Thupinier

Je n’écris et travaille qu’avec des travaux et des démarches avec lesquels je me sens en phase, adéquation, résonance, affinités. Parfois il y a des amitiés mais il peut y avoir des cassures. Souvent ce sont des chemins qui se rencontrent mais ne font que se croiser. Les textes et les oeuvres existent.

J’exhume ici ce travail de fourmi qui fait du sous-marin en souterrain.

Avec Frédérique Nalbandian dans l’abbaye de San Remigio (Italie)

Des lignes inventaire des choses réalisées :https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_Braganti

Ecrivain, critique d’art. Auteure d’une trentaine de livres de poèmesnouvelles, romans, carnets de voyage (Amourier, Tipaza, Gros Textes, Plaine Page, Mango/Dada, Grandir, Belem, DAV, Propos2…),  livres d’artistes (Editions de l’Eau, URDLA, AREA…) elle a publié dans de nombreuses revues (Les hommes sans épaules, Froissart, Saxifrage, Contrevox, La porte, Europe, Triages N° 17, Triages anthologie 2010, Tarabuste anthologie, Résistances N° 3, Cairn N° 1 et N° 8, revue N 4728 N° 15, Art-Matin / Plaine Page n°5, Teste n°32, Alliage n°70. Verso  arts et lettres, L’art aujourd’hui (n° 7, 16, 19), Dada (rédactrice du n° 2 au n° 93), CCP / CIPM (jusqu’au n° 11), Neuf de cœur (éd. du Seuil), AREA revue, Résistances N° 3, Cairn N° 1 et N° 8, revue NU(e) n°56.

Elle intervient en ateliers d’écritures depuis 1999 (enfants, adolescents, adultes, séniors) dans différentes structures (médiathèques, bibliothèques, Education Nationale, EPAHD, musées, galeries, maisons d’arrêt, librairies).

Elle a participé à des festivals de poésie (La poésie a un visage, Poésie des deux rives, Les Eauditives, Des poètes et des artistes disent à Nice, Semaine de la poésie de Clermont-Ferrand 2016).

Elle est également critique d’art, membre de l’AICAhttps://aicafrance.org/profil/sophie-braganti/, a écrit pour de nombreux artistes (Dada, Verso arts et lettres et Visuelimages.com, L’art aujourd’hui, site AICA), en revues numériques, catalogues et livres d’artistes.

Elle a fait partie dès le numéro 2 en 1991 du comité de rédaction de la revue Dada  (Mango et Seuil).

En 2004, elle organise Délit à l’oreille, à l’hôtel Windsor à Nice avec Eléonore Bak et 4 poètes (Leonardo Rosa, Katy Rémy, Alain Freixe)

En 2005, 2006, 2007 elle a organisé des rencontres avec près de 60 poètes et artistes sous forme de duos, Des poètes et des artistes disent… avec le Théâtre de la photographie et de l’image et la BMVR Louis Nucéra de la Ville de Nice.

En 2012 elle est commissaire d’exposition au CIAC (Carros 06) : Sur la piste des éléments, Patrick Lanneau et Frédérique Nalbandian.

En 2019 elle est invitée à collaborer à l’exposition A deux pas des chiens avec les photographes Favret/Manez, à la galerie Sintitulo, ses textes étant intégrés aux photographies.

Favret & Manez avec Sophie Braganti, A deux pas des chiens (Vallons de Ville)

Littérature

  • Silvia Baci,  éd. L’Amourier, 2000 (roman)
  • Chambres vides, éd.L’Amourier, 2008 (nouvelles)
  • Les Moulins, éd. Belem, 2005 (nouvelles). Epuisé.
  • Le mois dans la terre, lavis de Gérald Thupinier, éd. Tipaza 2006 (poèmes)
  • Les demains d’Almanach, avec P.Joquel, illustré par N.Trovato, éd. Donner à Voir, 2006 (poèmes). Epuisé.
  • Comme la joie qui ne sursaute qu’à côté du précipice. Images de J.Coustaury, éd. Thesarus coloris, 2007 (poème)
  • K.Otidiennes, In Anthologie Triages/Tarabuste 2010,  (poèmes)
  • Vrac, éd. Gros Textes, 2010 (poèmes)
  • Trac, éd. Gros Textes, 2012 (poèmes)
  • Crac, éd. Gros Textes, 2013 (poèmes)
  • L’os à la bouche, éditions Plaine Page, 2013 (aphorismes). Epuisé.
  • Bbêtes, éd. Gros Textes, 2016 (poèmes)
  • Ginettes, tirage limité avec des dessins de Claudie Guyennon Duchêne, 2017 (poème)
  • Avant le lac, éditions Propos2, 2018 (poème)
  • Ce que le bleu soulève, Recours au poème, 2018 https://www.recoursaupoeme.fr/sophie-braganti-ce-que-le-bleu-souleve/
  • Dalin dalan, illustrations Grazia Restelli, éditions Grandir, collection Papiers coupés, 2018

  • L’univers de J.Bosch, Matisse, Van Gogh, Cézanne, Modigliani, Douanier Rousseau, Magritte, Michel-Ange, Collection Grattage-coloriage, éd Flammarion 4, 1996
  • Minette et le lézard, illustrations E.Mazet et A.Chéchille, éd. Grandir 2000
  • Le chaton et la mouche, illustrations E.Mazet et A.Chéchille, éd.grandir 2000
  • Moi, mon métier, illustrations Albert Lemant, éd. Mango, Album Dada, 2000. Epuisé.
  • La première fois, illustrations Carole Chaix, éd. Mango, Album Dada, 2002. Epuisé.

Livres d’artistes

  • Livres uniques, calligraphies de Lalou : Les yeux bandés, courir. 1991. Cinq petites façons de se sentir. 1992
  • Les algues ont la peau dure, lavis de Patrick Lanneau, éd. Yéo, Alin Avila, 1994
  • Simples histories de feu, manières noires de Woda, éd. de l’Eau, 1994
  • Elle m’apostrophe, gravures de Gérard Serée, éd. Yéo Alin Avila et Gérard Serée livres d’artiste, 1999
  • Suite napolitaine, lithographies de Patrice Giorda, éd. de l’URDLA, 1999
  • Ile de papier, avec des oeuvres de Leonardo Rosa. 2000
  • Les ventres de Soledad, avec Gilbert Lascault, manières noires de Woda, éd. de l’eau, 2001
  • Una poesia, illustré par Frédérique Nalbandian et Patrick Lanneau, éd. Pulcinoelefante, 2005
  • Pour en découdre avec la mémoire, images de Sophie Menuet, éd. Musée de l’Emperi, 2005
  • Carte postale sonore, Eléonore Bak, Jurgen Wassmuth, éditions Ville d’Esch-sur-Alzette (Luxembourg), 2006
  • Quand les volets, dessin de Frédérique Nalbandian, édition Isabel des Ligneris, 2015
  • Motus, coffret de 6 enveloppes cousues de cheveux par Florence Guillemot, 10 exemplaires, 2019

Catalogues d’artistes

Martin Caminiti (in catalogue Ciac Carros), Jaqueline Gainon, Michel Houssin, Frédérique Nalbandian, Luc Boniface, Sophie Menuet, Patrick Lanneau (in catalogues Galerie de la Marine, Nice), Patrick Lanneau (in monographie Ramsay éd.Paris), Benjamin Lévesque (in Area éd.Paris), Christine Jean (in Area éd.), Eleonore Bak (carte postale sonore CD éd. Esch-sur Azette, Luxembourg), Claudie Guyennon-Duchêne (in catalogue Espace Saint-Cyprien, Toulouse), Sophie Menuet (catalogue Villa Tamaris et tiré à part revue Alliages, Treize minuscules tableaux fantastiques éditions Bellodorso, in Il n’y a guèr(r)e plus de cent ans, Ville de Brignoles ), Frédérique Nalbandian et Patrick Lanneau, (catalogue du CIAC Carros), Les savonnières, éditions Plaines Page 2017…Frédérique Nalbandian, Chemin de roses, Pavillon de Vendôme, Aix-en-Provence 2020, Chiara Mulas (Espace contraint/Sujet libre – Une image/un son, Mazeto Square, Paris 2020 © PAHLM -Pratiques Artistiques Hors Les Murs, Cazères 2020)

Gregory Forstner, catalogue, galerie Eva Vautier, exposition Nice, octobre 2021.

Revues art et poésie

Verso  arts et lettres, L’art aujourd’hui (n° 7, 16, 19), Dada (rédactrice du n° 2 au n° 93), CCP / CIPM (jusqu’au n° 11), Neuf de cœur (éd. du Seuil), Les hommes sans épaules, Froissart, Saxifrage, Contrevox, La porte, AREA revue, Nu(e), Europe, Triages N° 17, Triages anthologie Tarabuste2010, Résistances N° 3, Cairn N° 1 et N° 8, revue N 4728 N° 15, Art-Matin / Plaine Page n°5, Revue a-quatre 5 (Solo ma non troppo), Alliage n°70, Teste n°32.

Collectifs

  • Être femmes (poèmes de femmes Québec-France), éd. Le Temps des Cerises, 1999
  • 111 rumeurs de villes, éd. Certu, Lyon, 2005
  • Par ce Passage Infranchi, co Incidences, DVD, (performance poésie au Frioul) 2007
  • Vincent Leray, Oeuvres Vives, Oléron.
  • Enfances, regards de poètes, coédition Printemps des Poètes/Bruno Doucey, anthologie établie par Bruno Doucey et Christian Poslaniec, 2012

Bourses et résidences :

2003 : résidence Monastère de Saorge.

2005 : CNL bourse d’écriture.

2007 : bourse DRAC PACA. Invitation à bord du Marion Dufresne (IPEV Brest). Pacifique, Patagonie Chilienne.

2016 : résidence interdépartementale DRAC PACA, BDP 04 (Digne, Fonts), 05 (Gap, abbaye de Boscodon), 84 (Vaison-La-Romaine, Malaucène)